Ambassade de Guinée en Espagne

3è mandat. L’imam Mamadou Saliou répond à ses détracteurs : “je n’ai pas besoin de témoin pour conseiller le Président”

26 septembre 2021

Accusé d’avoir soutenu le troisième mandat du Président Alpha Condé, le premier Imam de la grande mosquée Fayçal de Conakry est sorti de son silence pour répondre à ses détracteurs dont Elhadj Mohamed Lamine Chérif qui était récemment sur uje radio de la place.

Dans une vidéo largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux, le religieux a clairement réaffirmé n’avoir jamais discuté de la question du troisième mandat avec le président déchu.

Selon Elhadj Mamadou Saliou Camara, on ne peut commenter une information entendue de la bouche d’un tiers.
« Tout le monde sait que notre ancien président n’était pas ce genre de personne qui appelait les Imams pour leur demander leurs avis. Et ça tous les Guinéens le savent. Pas un jour, le Président Alpha Condé ne m’a appelé individuellement, ne nous a appelés collectivement pour dire ; “venez je veux changer quelque chose. Vous tous vous ne connaissez, moi je ne dis pas deux paroles. Des journalistes sont venus me voir les yeux dans les yeux en disant : “imam, le président veut changer la constitution pour un troisième mandat. Qu’est-ce que tu en penses ?” La réponse que j’ai donné est celle-ci : “Non. Je n’ai entendu cette parole que de la bouche des gens, je n’ai pas entendu officiellement le Président dire qu’il veut changer la constitution. On ne juge pas une chose qu’on a pas entendu de la bouche de l’intéressé. Le jour où il se décidera à dire qu’il va la changer, si quelqu’un doit parler, il parlera ce jour “. Voilà ce que j’avais dit ce jour-là », a expliqué l’homme de Dieu.
Poursuivant dans ses explications, il déclare qu’il n’a pas besoin de témoins pour conseiller le Président de la République.
« Le Président ne nous a pas appelés pour qu’on aille le conseiller à propos du 3ème mandat. Il a des ministres pour ça, aux affaires religieuses, il a des inspecteurs régionaux, ce sont des places politiques et administratives. Ce sont eux qu’il a appelés pour faire appel aux sages du pays et aux grands Imams de Conakry pour une rupture de jeûne chez lui. Ce jour-là le Président était heureux. Quand quelqu’un t’invite pour aller manger, tu peux le conseiller si tu veux mais tu le fais en aparté pas publiquement. Moi je n’ai pas besoin de témoins pour conseiller le Président. La volonté de Dieu a été faite. Ce jour-là N’Fa Sékou (nous étions ensemble à un enterrement à Kouroussa ) c’est lui qui a dit au Président d’aider les ligues régionales qui sont à N’Zérékoré, Kankan, Kindia, Mamou, Boké, Dabola, Boffa, qui viennent dans des taxis, ils sont nos sages, aide-les à travers leur Ministère à avoir des véhicules. Cette histoire de véhicule a été dite en ma présence, la requête a été faite en ma présence, mais le jour où ils nt été offerts, ce jour-là je n’étais pas là-bas. Je n’avais pas ma part là-dedans. Elles n’ont pas été offerts aux Imams. Même si quelqu’un  n’aime pas les Imams, là où la personne déçoit c’est quand il oublie sa religion. Il y a un Chef religieux catholique qui m’a appelé hier. Il m’a dit ” on ne vous comprend pas vous les musulmans. Aussi longtemps que nous serons là, vous n’entendrez jamais un catholique dire des bêtises à un Prêtre à la radio ou à la télévision. Pourquoi vous les musulmans, même les vieux sages sabotent la réligion musulmane. Ils en font même un tabac de bouche à bouche”. Wallaye, il me l’a dit », a-t-il déclaré.

Maciré Camara

L’article 3è mandat. L’imam Mamadou Saliou répond à ses détracteurs : “je n’ai pas besoin de témoin pour conseiller le Président” est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Last modified: 26 septembre 2021

Comments are closed.