Ambassade de Guinée en Espagne

Enfants-soldats au Sahara occidental : le constat alarmant de Staffan de MISTURA, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies

19 janvier 2022

Nul n’est censé ignorer que le recrutement et l’utilisation d’enfants dans les conflits armés sont formellement interdits par le droit international. Mais fort malheureusement, c’est ce qui se passe aujourd’hui dans les camps de Tindouf, au Sahara occidental, territoire marocain revendiqué, à tort, par les séparatistes du  Polisario.

Le 15 janvier dernier, à la faveur d’une visite dans ces camps de Tindouf, l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations Unies, Staffan DE MISTURA, s’en est rendu compte avec un réel pincement au cœur. Au lieu d’aller à l’école pour préparer sereinement leur avenir, des adolescents sont recrutés et utilisés par le Polisario comme enfants-soldats, en totale violation de leurs  droits.

Face à ces pratiques inhumaines  des séparatistes du Polisario, qui s’assimilent à des crimes envers les enfants, la communauté internationale se doit de taper du poing sur la table et de prendre des dispositions qui s’imposent dans ce genre de situation. Il y a déjà des ONG et des personnalités étrangères qui sont montées au créneau pour dénoncer le manque de réactions vigoureuses contre cet état de fait. C’est le cas par exemple de l’ONG française dénommée ‘’Alliance Internationale pour la Défense des Droits et des Libertés (AIDL)’’ qui,  le 04 janvier 2021, a rendu publique une déclaration condamnant fermement le recrutement des enfants-soldats par les séparatistes  du Polisario. Elle est allée jusqu’à qualifier ce recrutement d’acte de crime international, qui devrait nécessiter des poursuites.

Aymeric Chauprade, géo-politologue et ancien député français a aussi interpellé la communauté civile française par rapport au cas de ces enfants recrutés de force, manipulés, exploités et endoctrinés par le Polisario contre le Maroc.

Il est à espérer vivement, qu’après cette  visite de Staffan de  MISTURA, l’Envoyé Personnel du Secrétaire Général des Nations Unies, qui est venu constater de visu dans les camps de Tindouf l’utilisation des enfants mineurs sahraouis dans le conflit opposant le Polisario au Maroc, la communauté internationale prendra enfin toute sa responsabilité pour mettre au pas ces séparatistes du Polisario qui font preuve de cruauté  en transformant des adolescents innocents en une sorte de bouclier  humain dans leur bras de fer insensé avec Rabat. L’on ne saurait indéfiniment laisser des individus violents, clivants et mus par la haine de l’autre agir et se comporter comme bon leur semble. Trop c’est trop. Le Sahara occidental mérite mieux que ces images inacceptables d’enfants-soldats se promenant dans les camps de réfugiés, avec des fusils en bandoulière.

Finda Elise CAMARA

L’article Enfants-soldats au Sahara occidental : le constat alarmant de Staffan de MISTURA, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Last modified: 19 janvier 2022

Comments are closed.