Ambassade de Guinée en Espagne

Journée Internationale des droits de l’homme: «Tout le monde sait que l’état des droits de l’homme en Guinée est calamiteux », (Me Almamy Samory Touré)

10 décembre 2021

À l’occasion du 73ème anniversaire de la journée internationale des droits de l’homme, célébrée ce 10 décembre, le mouvement Tournons la Page Guinée (TLP-G) a organisé une conférence de presse ce vendredi 10 décembre 2021, à l’intention des étudiants, dans une université de la place .
Cette année, elle est organisée sous le thème: « Quelle place pour la jeunesse dans le processus de la transition politique en cours pour l’avènement d’un véritable état de droit ? »

Ibrahima Diallo, le président de TLP Guinée a dans son discours présenté et décliné les objectifs de sa structure : « TLP est un rassemblement d’acteurs et organisations de la société civile d’Afrique et d’Europe dont les objectifs sont : la promotion de l’Etat de droit, respectueux des droits humains, l’alternance démocratique et la bonne gouvernance en Afrique. A ce jour, « TOURNONS LA PAGE » est actif en Europe et dans huit pays d’Afrique, à savoir : le Burundi, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Niger, la République Démocratique du Congo et le Tchad. Notre pays, depuis son indépendance, a enregistré de nombreux événements qui ne nous honore pas en matière de droits humains. Il est de notre responsabilité à tous et toutes de travailler à changer la donne, à travers notre engagement citoyen et les outils que la loi nous confère », a expliqué Ibrahima Diallo.
Dr Ramadan Diallo, l’un des conférenciers a saisi l’occasion pour demander la jeunesse de proposer des actions concrètes pour consolider un vrai état de droit : « Dans le cadre de cette transition, la jeunesse doit réfléchir. Elle doit proposer des actions concrètes. Et elle-même, elle doit réaliser des actions concrètes allant dans le sens de la construction d’un État de droit en République de Guinée et je précise que cette jeunesse là est la dépositaire des acquis démocratiques puisque l’avenir d’un pays comme la Guinée réside dans sa jeunesse », a-t-il soutenu.
« Parmi les questions que j’ai eu à poser est de demander pourquoi ne pas créer une juridiction spécialisée sur les droits de l’homme et donner la compétence à la cour, la possibilité des citoyens de saisir directement les juridictions internes, qu’on a pas besoin directement d’aller à la cour de justice de la CEDEAO si on a des juridictions qui sont spécialisées sur les questions de droits de l’homme dans le pays. Je pense que c’est important. Aucun système n’est fiable ou ne mérite d’être respecté s’il ne respecte pas les droits de l’homme. Tout le monde sait que l’État des droits de l’homme en Guinée est calamiteux. Les événements qui ont conduit au renversement du régime et vous avez vu, il y a eu des cas de violation des droits de l’homme. Donc, on ne peut pas le nier. Le fait que les autorités elles-mêmes ont reconnu qu’il y a eu des violations de droits de l’homme », a déclaré Me Almamy Samory Touré.

Mamadou Yaya Barry
622 26 67 08

L’article Journée Internationale des droits de l’homme: «Tout le monde sait que l’état des droits de l’homme en Guinée est calamiteux », (Me Almamy Samory Touré) est apparu en premier sur Mediaguinee.org.

Last modified: 10 décembre 2021

Comments are closed.