Ambassade de Guinée en Espagne

L’Autorisation électronique de voyage au Maroc, trafiquée. Voici ce qu’en pense l’Ambassadeur du Maroc en Guinée

6 octobre 2021

L’AEVM. Vous connaissez ? C’est l’Autorisation électronique de voyage au Maroc. Ce sésame qui, depuis la fin 2018, permet aux ressortissants notamment de la Guinée de se rendre dans le royaume chérifien. Cette autorisation est, selon de nombreux témoignages, trafiquée. Certaines personnes se font passer pour des intermédiaires et font payer de 3 millions GNF [2786,11Dirhams] à 5 millions GNF [4643,52 Dirhams] aux nécessiteux. « Ce que doivent savoir les Guinéens, c’est que pour aller au Maroc, ils doivent obtenir une autorisation de voyage, qui n’est pas un visa parce qu’elle est gratuite », nous précise Driss ISBAYENE, Ambassadeur du Maroc en Guinée, Sierra Leone et au Liberia, dans une interview. 

Guinee7.com : Il y a un trafic de l’AEVM en Guinée, qu’en dites-vous ? 

Driss ISBAYENE : On lit dans la presse qu’il y a des trafics de ce genre. Mais ce qui est sûr, ce que doivent savoir les Guinéens, c’est que pour aller au Maroc, ils doivent obtenir une autorisation de voyage, qui n’est pas un visa parce qu’elle est gratuite, ne nécessite aucun déplacement ou dépôt de dossier à l’ambassade et s’obtient, lorsqu’elle est accordée, dans les 36 ou 48 heures au plus tard. Il faut surtout retenir qu’il n’y a aucun lien entre le demandeur et l’autorité qui accorde l’AEVM. C’est-à-dire qu’il ne faut pas que le Guinéen laisse un intermédiaire entre lui et l’autorité qui délivre l’AEVM, qui profite quelque fois de la naïveté du demandeur, sa non maîtrise de l’outil informatique  pour lui soutirer de l’argent, sous prétexte qu’il va lui obtenir l’autorisation. Je rappelle que celle-ci est gratuite et accessible sur le net. N’importe qui peut remplir le formulaire et poster. C’est gratuit, j’insiste là-dessus.

Vous n’avez aucun lien avec les agences de voyage qui font payer l’AEVM?

Nous n’avons aucun lien avec qui que ce soit. Nous ne travaillons ou agissons avec aucune agence de voyage. Toute déclaration ou assomption contraires est un mensonge. Le seul lien virtuel qu’on a, c’est avec les personnes elles-mêmes qui veulent voyager lorsqu’elles font leurs demandes en ligne. Lesdites demandes sont traitées par un système central au niveau de nos autorités  compétentes au Maroc. Je le répète donc, aucune Agence de voyage en Guinée ou ailleurs n’a la capacité ni l’autorité pour agir en intermédiaire avec les demandeurs afin d’obtenir l’autorisation.

M. l’Ambassadeur, l’AEVM vous l’avez mise pour décourager les Guinéens à aller au Maroc ?

L’AVEM est faite pour encourager ceux qui veulent partir au Maroc comme destination. Que ce soit les étudiants qui veulent poursuivre leur cursus universitaire dans nos écoles et universités et ils sont des centaines chaque année, que ce soit les touristes, les hommes d’affaires ou autres qui veulent partir au Maroc. Nous, on décourage ceux qui pensent partir au-delà du Maroc par la voie illégale. Notre souci commun, autorités marocaines et guinéennes est d’empêcher que la Méditerranée devienne un cimetière de la jeunesse africaine.  Le Maroc, comme la Guinée, ne peut pas se permettre d’être complice de ce drame qui ne profite qu’aux trafiquants de l’être humain sur notre continent. Un trafic que nous combattons ensemble au nom d’une coopération solidaire et sud-sud, qui est la base de la relation entre nos deux pays.

Interview réalisée par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

L’article L’Autorisation électronique de voyage au Maroc, trafiquée. Voici ce qu’en pense l’Ambassadeur du Maroc en Guinée est apparu en premier sur Guinee7.com.

Last modified: 6 octobre 2021

Comments are closed.