Ambassade de Guinée en Espagne

28 Septembre. Gal Ibrahima Baldé confirme une information de Toumba

6 décembre 2023

‘‘C’est l’ancien aide de camp de Dadis qui a transporté certains leaders du stade au siège de la gendarmerie’’. C’est ce qu’a confirmé à titre de témoin, ce mercredi 6 décembre, l’ancien chef d’Etat major de la gendarmerie, Gal Ibrahima Baldé, au procès des événements du 28 Septembre 2009.

Par rapport au rôle de Toumba, il a expliqué : « L’officier de garnison qui est malade aujourd’hui et à la retraite m’avait dit que c’est Toumba qui les avait envoyés là et on leur avait dit de rentrer. Moi je ne l’avais pas vu. »

Avant d’expliquer comment il a vu les leaders. « Pendant que j’étais en train de discuter au centre des opérations, il y a l’officier des opérations qui monte pour me dire monsieur le chef d’Etat-major venez vite. On a envoyé des gens qui sont blessés. J’ai dit c’est qui? Il a dit j’ai reconnu Jean Marie Doré. Je lui ai dit s’il est seul ? Il dit que non. Qu’il y en a d’autres. Je viens les trouver, Sidya, Jean Marie, Mouctar Diallo et Louceny Fall. Jean Marie que je connaissais un peu en tant que doyen a dit : Sidya mon frère tu peux rire maintenant, on est sauvé. J’ai dit mais vous venez d’où ? Il me dit qu’ils étaient au stade (…) on avait une infirmerie vers le PM2, on les a envoyés pour les soigner. En fin de soins, le médecin a dit à l’officier que j’avais désigné que si on ne les enlève pas ici, ce n’est pas bon. J’avais reçu des informations qu’il y a des groupes qui arrivent pour les enlever de la gendarmerie et que même moi, ils voulaient m’agresser. Donc il fallait les transporter à la primature où ils sont restés jusqu’à tard. »

Questionné sur la disparition des corps liés aux événements du 28 Septembre 2009, l’ancien chef d’Etat major de la gendarmerie, a dit ne rien savoir à ce sujet.

« L’affaire de corps je n’en sais rien. Je n’ai pas vu de corps. Même si beaucoup pensent le contraire. Je ne peux pas m’aventurer sur ce terrain. Si le cordon avait été mis en place dès le début, on allait être situé. Mais les gens se sont précipités pour transporter les corps », a-t-il répondu à une question du procureur.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

 

Last modified: 6 décembre 2023

Comments are closed.